Actualités

LA FRANCE À NOUVEAU MEMBRE DE L'ICSD & DE L’EDSO

 

Les sportifs sourds français de retour sur la scène internationale

Après deux communiqués annonçant une issue favorable sur les sites de l’ICSD puis de l’EDSO le week-end dernier, Gérard Masson président de la FFH, a reçu ce jour les confirmations écrites de Craig Crowley, président de l’ICSD (Comité International du Sport pour sourds) et de Bjørn Røine, président de l’EDSO (Organisation européenne du Sport pour sourds), de la réintégration de la France comme membre des deux instances. Une décision qui sera définitive après le vote des AG respectives des deux organisations.

Depuis plusieurs mois, les sportifs français sourds n’étaient plus autorisés à participer aux compétitions européennes et mondiales. Après quatre ans de négociations et de tensions, l'ICSD a annoncé samedi sur son site internet que la France était de nouveau membre de l'organisation Internationale du Sport pour Sourds, à compter du 23 avril. L'ICSD précise que "Les athlètes français ont de nouveau le droit de participer aux tournois internationaux" et que "la France a de nouveau le droit d'accueillir les athlètes internationaux".

Cette décision fait suite à l'approbation lors l'Assemblée Générale de la FFH le 16 avril dernier, de la création d'un Comité de Coordination pour les Sportifs Sourds (CCSSF) au sein de la FFH, dont les membres seront élus par les clubs ayant des licenciés sourds. Les clubs présents lors de l’AG (sourds ou non) furent favorables à ce changement de statuts à plus de 90% des votes exprimés et permirent ainsi de proposer un compromis raisonnable pour résoudre le conflit entre l’ICSD, l’EDSO et la France. La Procédure électorale du CCSSF peut maintenant être lancée.

La Fédération Française Handisport se réjouit de ces décisions, en particulier à l'approche de plusieurs compétitions où la France attend d’être inscrite officiellement : Championnats d'Europe de Volley-ball, du 12 au 21 mai prochain à Antalya en Turquie et de Football du 27 juin au 9 juillet au Danemark.

Gérard Masson a tenu à préciser : « c’est le début d’une belle collaboration, je remercie l’ICSD, son président Craig Crowley, ainsi que Mark Dolley, son directeur général dont le rôle a été déterminant, pour cette décision prise dans l’intérêt des sportifs et de l’avenir du sport pour sourds dans l’hexagone. Il faut saluer le rôle primordial de l’Observatoire du Handicap de la Fédération, et en particulier de son président Bernard Courbariaux, dans la résolution positive de ce conflit. Enfin, je tiens à remercier les responsables de comités et d’associations, bénévoles, entraineurs, sportifs et passionnés, qui se sont mobilisés et nous ont soutenu dans nos démarches dans un contexte souvent difficile. Vos témoignages ces derniers mois, vos expériences de collaborations réussies avec les dirigeants et sportifs sourds ont été autant de pierres pour prouver la solidité de notre action et de nos valeurs en faveur des sportifs sourds ! Ce matin, je pense à leur soulagement, je suis fier de cette victoire obtenue ensemble, pour eux, mais non sans mal ! Certes nous avons perdu beaucoup de temps, mais aujourd’hui seul m’importe les victoires sportives de demain, celles que l’on aime… Que le sport reprenne enfin sa place, en parfaite harmonie et confiance avec les instances internationales du sport pour sourds. »

ICSD : La suspension de la France est levée

 

D'après ICSD, La France est redevenue membre de l'ICSD, à titre provisoire, en attendant l'approbation de l'assemblée générale de l'ICSD.

En gros, la France peut participer aux compétitions internationales dès maintenant.
 

 

FFH a publié le nouveau statut

La Fédération Française Handisport vient de publier le nouveau statut dès 16 Avril sous réserve de l'accord de l'ICSD.

Pour lire la nouvelle statue : cliquez ici

On voit la modification en barre bleue dans le texte.


Vers le feu vert d'EDSO ?

http://www.h3.tv/wp-content/uploads/2011/02/edso.gif

 

Après la longue négociation entre ICSD et FFH, la dernière proposition de la FFH plait beaucoup l'ICSD et l'EDSO.
Maintenant, l'EDSO vient de publier, via son site, que l'EDSO est sur le point d'approuver l'intégration de la France comme membre de l'EDSO dès Avril 2011.

Voir le site :http://www.edso.eu/sports/football/index.php

"Conditional on provisional approval of France's membership of EDSO and ICSD, anticipated April 2011."

En Français :

"Conditionnelle à l'approbation provisoire de l'adhésion de la France à l'EDSO et l'ICSD, prévu avril 2011"

 

Deaflympics d'Hiver annulés!


A la surprise générale, l'ICSD a décidé d'annuler les Deaflympics d'Hiver 2011 prévu dans une semaine! (Du 18 au 26 février 2011 en Slovaquie)

L'annulation des Deaflympics est une première historique d'ICSD.

La communique de presse de l'ICSD pour expliquer la raison d'annulation sera publiée bientôt.

Les Congrès ICSD sont aussi reportés à une date ultérieurement alors qu'ils devraient débattre sur la décision de levée de la suspension de la France. Alors quand?

Suite à l'annulation officielle des Deaflympics 2011 en Slovaquie, l'ICSD vient de publier sa communique de presse :

Cliquez ici pour lire le texte (en anglais)

Cliquez ici pour lire le vidéo en Langue des Signes Internationale (par le Président d'ICSD)

 

Lettres aux membres ICSD

Madame ou Monsieur le Président,

Par ce message envoyé aux organisations membres de l’ICSD et à vos élus, la France souhaite vous alerter sur votre responsabilité lors du congrès qui va se dérouler la veille des Deaflympics d’hiver ou nous ne seront pas présents.

Vous n’êtes pas sans savoir que nous avons été :

  • furtivement suspendus à Taipei ou le droit d’expression ne nous a pas été donné (J’étais présent comme ‘observateur’ accompagnant les deux délégués francais sourds)
  • par erreur par le directeur de l’exécutif le 12/01/2010
  • officiellement par le nouvel exécutif le 03/02/2010 après des mois et des mois de négociations. (de 02/05/2007 à ce jour)

Cette décision disciplinaire aurait du être prise par votre assemblée à Taipei, comme il est précisé dans la constitution et comme la présidente D. Ammons nous l’avait écrit. Mais le cas de la France ne vous a pas été présenté par l’équipe précédente...

Les sportifs sourds et/ou mal entendant français sont donc punis en ne pouvant plus participer aux rencontres internationales et donc aux qualifications pour le futur… ce qui va prolonger l’effet de cette mésentente politique.

Nous l’avons accepté pensant que la résolution du conflit serait rapide en sachant que le candidat C. Crowley lorsqu’il s’est présenté à vos suffrages avait écrit : ‘’plus jamais de suspension des sportifs pour des raisons de conflit entre les lois nationales des pays membres et la constitution de l’ICSD’’. En effet, c’est de cela qu’il s’agit.

Alors, celles et ceux d’entre vous qui serez présent aux congres 2011, selon la constitution,  auront à décider du sort de la France (Un des pays fondateur du sport pour les sourds et des Deaflympics).

Pour vous informer brièvement des faits, nous vous communiquons le texte (traduit en Anglais) que notre président a adressé à toutes les associations de notre fédération.
Voir le vidéo en LSF

Notre président a aussi écrit au Président de l’ICSD Craig CROWLEY pour lui présenter la dernière proposition possible. La lettre en anglais est jointe.
Voir le vidéo en LSF et en LSI

Nous avons reçu récemment le support de notre Ministre des sports : La lettre en anglais est jointe.
Voir le vidéo en LSF et en LSI

Voilà, vous avez ainsi les informations minimales pour prendre la décision qui vous revient :

Suspendre ou pas des sportifs de France ?

Nous regrettons de n’avoir pas le droit de nous exprimer au cours du congrès. La suspension qui nous est imposée a pour conséquence politique logique et constitutionnelle de ne pouvoir envoyer des représentants ni d’être informé sur le programme des journées du congrès, ni de recevoir les propositions de modification de la constitution et des règlements.

C’est vous qui détenez le pouvoir de revoir nos sportifs rencontrer les vôtres.

C’est vous qui détenez le pouvoir pour que la France puisse continuer à travailler pour le progrès de l’ICSD.

EN tant que personnes élues, nous ne sommes que des politiques au service de nos sportifs.

Eux doivent avoir le droit de concrétiser leur entrainement et de participer sur tous les terrains du monde.

Bon congrès et bonnes décisions, pour le bien des sportifs sourds du monde.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×